L’illimité est mort… Vive l’illimité avec les quotas !

Il n’y a pas sur terre assez de biens, de ressources, pour satisfaire suffisamment tous les besoins des hommes. C’est par ce principe de base qu’on définit l’économie. Il y a très peu de ressource pour trop d’hommes. Donc les ressources sont automatiquement limitées.

Internet illimité, Vraiment?

Au Cameroun, la majorité (sinon tous) des opérateurs Internet sont passés à la mode du « Quota de téléchargement ». Il faut dire qu’ailleurs, la pratique est plutôt réservé aux opérateurs qui fournissent internet via mobile, mais au Cameroun elle va plus loin. Certains opérateurs filaires l’ont déjà implémenté (Creolink) et même dans les cyber café sans vous le signaler sur vos tickets ou tableau de bord.

Il faudrait savoir qu’au Cameroun, si vous utilisez une clé internet, vous êtes automatiquement considéré comme utilisateur mobile. Ça se comprend, puisqu’une clé internet (dans sa version basique) utilise une puce de téléphone.

Une des limites de la connexion internet est le débit. Vous ne pouvez pas dépasser une certaine vitesse de connexion exactement comme avec une voiture. Par ailleurs, les débits sont asymétriques, c’est-à-dire un débit montant pour les envoies de données (Upload) et un débit descendant pour les réceptions de données. La limitation de vitesse s’adresse donc aux deux débits. Le débit montant est, pour la plupart du temps, plus faible que celui descendant. Vous aurez donc des débits sous la forme 128/64. Donc 128 en réception et 64 en envoi.

Une autre limite de la connexion internet, est le temps de connexion. Raison pour laquelle, les opérateurs ont introduit les « forfaits ». Forfait jour, semaine, mois… vous prenez ce qui vous plait. Mais là encore, vous êtes limités par un ou deux autres paramètres. Le débit et/ou le quota de téléchargement.

Les opérateurs ont cette manie tout à fait légale d’omettre le quota de téléchargement. Beaucoup vous indiqueront clairement le quota de téléchargement auquel vous avez droit. Mais, tout comme le débit, le téléchargement est dans les deux sens. Actuellement, chez tous les opérateurs, les quotas de téléchargement sont indiqués sans préciser quel type de téléchargement (montant ou descendant) auquel la limitation s’applique. Vu les pratiques actuelles, le quota de téléchargement total est égal au total des deux types de téléchargement.

Exemple:Test effectué sur une connexion mobile MTN Cameroon

Si vous souscrivez au forfait mobile journalier qui équivaut à 150Mo, vous pouvez vous retrouver avec 30Mo de données envoyées et 120Mo de données reçues. Et votre connexion se coupe. Ce qui est normal, car vous avez atteint le quota des 150Mo « de téléchargement ». Donc si vous avez un téléchargement de 135Mo et que vous comptiez sur les 150Mo, vous êtes perdu.

Le seul opérateur qui montre bien cette distinction dans le quota de téléchargement (montant + descendant) est Camtel. Oui, aussi bizarre que ça puisse paraitre. C’est quand même l’opérateur historique non?

Camtel Termes UploadDownload

Dans sa dernière campagne, Yoomee annonce le « Vrai illimité », ce qui laisse suggérer qu’avant, leur ancienne offre, ils vendaient du faux illimité. Mais dommage, même les nouvelles offres sont aussi de faux illimités (avec 25 000 FCFA vous avez 21Go en téléchargement pour 30 jours au total. Mais avec une limite journalière de 0.7 Go en téléchargement). Heu… il est où l’illimité là? o.O

Campagne Illimité Yoomee

Certains « power user » comme moi consomment environ 1Go de données par jour (juste en ouvrant dans pages sans vidéos, ni lancement d’un téléchargement de fichier ». Le seul téléchargement que je fais donc dans ce cas, c’est le chargement des pages web. Vous imaginez donc un power user surfer et lancer un téléchargement de 300Mo… il sera donc limité par le quota journalier.

Alors que les fournisseurs arrêtent tout simplement de dire « illimité » sans préciser (avec la petite étoile comme ils savent le faire) où se trouvent les pièges limites. Il est préférable d’écouter un mensonge lorsqu’on sait que c’est faux d’avance. Comme en politique :D

Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Commentaires

  • nikeme  On 27 juin 2014 at 11:56

    Bel article. Internet au Cameroun relève encore. Je me demande si il existe un autre secteurs où le consommateur est autant frustré que celui là au cameroun…

  • rv  On 20 octobre 2014 at 02:44

    Bjr, en désignant l’envoie et la réception de donnée par le même terme -téléchargement- je pense que tu fais erreur. Il s’agit de 2 choses complètement différentes, Upload=Téléversement et Download=Téléchargement. Il ne peut donc pas y avoir de téléchargement dans les deux sens.

    • Izane F. G.  On 20 octobre 2014 at 09:10

      Bonjounr RV, il ne faudrait pas s’arrêter sur l’écriture des mots, car un téléchargement est un transfert de données d’un point à un autre. Il faut laisser la francisation forcée des termes upload et download par les français

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :