Les unités, le temps et l’argent – Téléphonie

 » Votre crédit est de … à utiliser avant le … « 

Je crois que toute personne qui à un téléphone mobile à déjà eu ce message. La plus part du temps, le plus inquiétant de cette phrase se situe après les quatre premiers mots. C’est à dire, le montant de vos unités restantes. Mais très souvent, on se retrouve estomaqué par la suite du message. « [..] à utiliser avant le… »

Question: Pourquoi avoir une date limite sur mes avoirs? Avant que cet argent ne se transforme en crédit téléphonique, il n’avait pas de date limite d’utilisation juste celle du besoin. Mais tout bizarrement, il a une date limite et souvent très proche. Mon argent en banque à t-il une date limite de repos en banque? Sauf quand votre banque ferme😦 Plus souvent, il produit plutôt des intérêts.

Alors pourquoi les opérateurs de téléphonie nous donnent des dates limites d’utilisations de notre crédit si fièrement acheter?

Les opérateurs vous sortiront tout simplement les arguments sur le coût
d’entretien des lignes téléphoniques (même si elles ne sont plus filaires comme pour les postes fixes), les impôts liés à cet entretien… Mais tout ces frais ne en aucun cas valable face aux délais très court octroyés.

Concrètement, les opérateurs de téléphonie mobile vous obligent littéralement à utiliser votre crédit ou plus simplement votre argent. Tout simplement du racket légal.
Ces dans ces moments qu’on se pose la question de savoir où se trouve les associations de consommateurs?

Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :